Détente - Comprendre la HIFI dématérialisée

Posted on 17 Aug, 2015 by Administrator

Le monde de la HIFI ressemble, à bien des égards, à celui de la programmation des systèmes d'information distribués. Les lois qui gouvernent cet univers technologique sont stabilisées depuis près de deux décennies mais cela ne rend pas, pour autant, les choses clairement lisibles à qui souhaite s'équiper d'un nouveau DAC, d'un nouvel amplificateur, d'une nouvelle paire d'enceintes.

Vinyle, CD-Rom & DAC

Combien de fois n'avons-nous pas entendu : "Le CD-Rom 16 bits/44.1 Khz est un support de stockage intrinsèquement très inférieur au bon vieux 33 tours 100% Vinyle", Telefunken ou Deutche Grammophon, de préférence ?

Nous ne comprenions pas toujours, alors, que ce n'était pas le CD-Rom et ses capacités de stockage qui posaient problème mais, bien, le converstisseur chargé de reconstituer le signal analogique à adresser au préamplificateur à partir des données digitales lues en mode optique par lecteur laser interposé.

Les plus nantis d'entre nous constatèrent pourtant rapidement que, pour peu qu'on y mette le prix, il devint, au tournant du siècle, de plus en plus facile de s'équiper en lecteurs de CD-Rom très honorablement capables d'en remontrer aux meilleures platines Vinyle de prix comparables.

Paradoxe des paradoxes, la qualité moyenne des lecteurs de CD-Rom et des DACs autonomes s'est mise à régresser à partir de 2005, tant en HIFI qu'en matière d'auto-radios de milieu de gamme. Que se passait-il en back-stage pour que ce qui semblait acquis hier ne le soit plus aujourd'hui ?

Les industriels et artisans de la HIFI avaient simplement choisi de se détourner de ce qui ne représentait finalement plus, à leurs yeux, qu'un simple marché de niche pour se précipiter, toutes voiles au vent, sur le marché de masse naissant du "Home Cinéma", cessant au passage de s'intéresser aux meilleurs convertisseurs digitaux-analogiques (technologie R2R) pour leur préférer ceux qui allaient leur permettre d'équiper à moindre coût (technologie Delta-Sigma) les nouvelles vedettes du "Home Cinéma", à savoir les lecteurs multimédia et autres amplificateurs multi-canaux.

Le grand retour de l'audio

Le marché du Home Cinéma arrive à saturation ? Pas de problème, en apparence au moins : les grands manoeuvriers de la musique en ligne (Opérateurs Internet, Apple, Deezer, Spotify, Quobuz, Radionomy,...) prennent le relais et c'est là que les choses deviennent savoureuses !

Il se murmure que ce type de marché, à l'image de celui de la RNT, ne parvient pas à trouver ni son modèle économique, ni sa clientèle... et pour cause ! Plus encore que le téléchargement illégal ou la méfiance des internautes face aux offres à étages qui n'en finissent plus de s'accumuler, c'est bien la montée en puissance, quantitative et qualitative, des web radios qui est, doucement et sûrement, en train de redistribuer la donne.

Nombreuses (plusieurs dizaines de milliers), publiques, associatives (Amérique du Nord) ou privées, financées par la publicité, le don, l'abonnement ou la publicité (Amérique du Nord, UE), décriées par les grands manoeuvriers déjà cités, elle risquent fort de parvenir à mettre rapidement tout le monde d'accord.

Quand on les prétend significativement inférieures, en termes de qualité sonore des flux streamés, aux standards habituels de la HIFI, on encourage, de fait, les internautes et autres mobinautes à aller vérifier par eux-même et, Oh surprise !, quand ils le font, ils constatent qu'il n'en est rien. Des milliers de radios émettent déjà en qualité CD (160 kbps AAC/WBR/EC-ON) et nous en revenons, dès lors, à une problématique déjà connue : pourvu qu'aux deux bouts de la chaine, un DAC de référence fasse bien ce qu'il a à faire, le signal audio redirigé vers nos amplificateurs sera parfaitement valorisé.

En investissant dans un bon DAC ce qui n'ira plus en achat de CDs et de musique dématérialisée, en choisissant de privilégier ce que l'univers des web radios a de meilleur à proposer, comme médium et comme bibliothèque de partage, de découverte et de redécouverte de la musique qui nous touche, nous nous offrons une incomparable opportunité de la réaborder en toute liberté pour en revenir aux sources de l'art qui nous la rendent irremplaçable.

Web Radios, un choix exceptionnel

Plusieurs lecteurs dédiés existent (Vox, Radium, iTunes,...). Ils permettent d'organiser en playlists très intuitives et, même, d'enregistrer nos genres musicaux et stations préférées.

Un dernier détail : les universités américaines se font un honneur de posséder une ou plusieurs web radios spécialisées par genre (Classique, Jazz, Rock, Blues, Country,...). Le réseau NPR des Etats fédéraux américains en fait autant. De bonnes ressources existent également, quoi que plus limitées en Europe : Pays-Bas, Suisse, Italie, Espagne, France, rarement libres de publicité dans le cas des deux derniers cités.

Pour aller plus loin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Webradio
https://dirble.com/category
http://www.jazz24.org/
http://www.tellementnomade.org/forum/viewtopic.php?t=8515
http://www.audiophonics.fr/fr/appareils-hifi-dac/audio-gd-dac-19-pcm1704-dsp-32bit-192khz-edition-speciale-10eme-anniversaire-p-9747.html